Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 août 2019 6 17 /08 /août /2019 08:46
DISPARITION SOUDAINE

M’avait-il bâillonnée

enfermée dans les mots

entre nous prodigués ?

M’avait-il enlevé

toute envie de franchir

ces couloirs indécis

du désir de passer

le courant de ces lignes ?

M‘avait-il infligé 

cette peine infinie

de ne plus oser

dire ?

M’avait-il entravée

coulant à contre-flots

de l’émotion subtile

innocente prétextant

la coupure de l’absence ?

 

Le lien que nous tenions 

si fort entre nous deux

entre mots de l’amour

ou ses déceptions

s’est-il ainsi rompu

au point de me saigner

à jamais des syllabes

en inscrivant le point

comme ultime signal ?

 

Suspendue dans le fond

de l'âme

à son corps disparu

à balbutier soudain

pire que les enfants

qui ne trouvent plus les mots

qui se chassent pour un temps

du paradis des sons

surprenante perdition

orage et cataclysme 

des lèvres sans cesse fendues..

 

M’aurait-il bâillonné 

Dans un soudain éclair

touchée par le tonnerre

d'une flèche blessante

m’entraînant dans la tombe

invisible prison

de cet amours perdu…

 

Partager cet article
Repost0
14 août 2019 3 14 /08 /août /2019 10:58

Les poésies sont parfois comme des fleurs qui s’ouvrent dans le cœur….

Partager cet article
Repost0
12 août 2019 1 12 /08 /août /2019 10:57
 AU PRESENT

Il arrive parfois

que l’on s’envole un temps

hors de notre présent

Les souvenirs qui hantent

ou l'avenir qui chante

le jour s’y perdrait

à secouer la tête

pour dire oui

pour dire non

à chercher le parfait

Les hommes sont ainsi faits…

Partager cet article
Repost0
10 août 2019 6 10 /08 /août /2019 09:55

La cime des arbres parait toujours fragile…

Partager cet article
Repost0
9 août 2019 5 09 /08 /août /2019 09:52
MERVEILLE

Quand les images de la terre défilent, même sur un petit écran, quand il nous est donné de pouvoir l’admirer, des déserts rougis aux sommets enneigés,  je me dit que sans aucun doute, le  mot merveille a dû être créé pour elle…

Partager cet article
Repost0
7 août 2019 3 07 /08 /août /2019 10:30
Pour nous autres, éléments de l'imparfait parfait

Arriver après onze heures de vol le même jour deux heures plus tard, signifie remonter le temps. Arriver le même jour que le départ, moins neuf heures, montre aussi que vous avez franchi, quelque part, une donnée du temps. C’est dire que votre vie n’a pas compté au moment T, ou ne s’est pas inscrite dans votre repère habituel. Le temps devient alors une évaluation aléatoire, une mesure conventionnelle, défini par des dates, des heures, des repères bien précis dans un calendrier. L’effort que vous devez faire pour en comprendre le cours confirme qu’il n’est qu’un élément de plus pour se repérer dans l’infini parfait d’un monde où nous ne sommes que des éléments imparfaits.

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2019 7 07 /07 /juillet /2019 06:25
FRANCHIR L'INCONNU

Franchir l’inconnu

ignorer ses limites

Partir

sur les sommets 

Provoquer les oiseaux

aux multiples aigus

S’inspirer de leur vol

entendre battre le sang

à chaque souffle du vent

Et respirer

le ciel

à même le sol…

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2019 3 26 /06 /juin /2019 05:56
LA TETE À L'ENVERS

 

Savoir que l’on va découvrir quelque chose quand votre pays dort c’est un peu comme vivre la tête à l’envers et pour une fois avoir le droit de le faire. Et c’est assez jouissif de penser que vous travaillez pendant que tout le monde dort ailleurs, qu’il fait nuit sans doute là-bas, les gens sont couchés et vous êtes là, bien tranquille, à noircir des pages à la clarté du soleil…

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2019 6 30 /03 /mars /2019 09:17
Actualités
Actualités
Actualités

Petite mise à jour : Deux événements pendant ces mois de février et mars, des rencontres à La galerie Flor Davelia à Toulon, et à la Librairie de Cogolin autour des livres "Entre chien et loup",  et "Au secours Hortense !"

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2019 6 30 /03 /mars /2019 08:43
Evénement

La découverte de "Fès, ma belle ma délicieuse" film chantpoétique de Jean-Claude Cintas à la Médiathèque de Hyères dans le cadre du printemps des poètes, avec des lectures de poèmes de Georges Rivas.

Partager cet article
Repost0