Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2018 2 17 /04 /avril /2018 06:14
Au delà des sens

Un nouveau recueil de poèmes vient de paraître aux éditions Unicité dans la collection "Poètes francophones planétaires." Je remercie François Mocaert, son éditeur, Pablo Poblète, pour la collection et qui en a fait la préface, et Frédérique pour la couverture et mes  deux fils Edouard et Pierre pour leur soutien.

 

La solitude est un pays étrange 

où chaque bruit résonne

quelques pas sur la terre

inconnue

et le cycle

de ces voix qui se perdent

jusqu’au couloir final

des miroirs entre-deux

où l’on se trouve enfin

sans habit

juste soi…

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2018 4 01 /03 /mars /2018 10:56
noir blanc

Blanc

comme la lumière diffuse

au travers des étoiles

la lune de l’hiver

 

Noir

Comme les ombres qui traînent

au revers des discordes

les discours et la peine

 

Blanc

comme la neige légère

au pied des montagnes pleines

 

Noir

comme les songes en instance

vers la nuit qui s’égrène

 

Blanc

la sève d’une voix

qui se veut solitaire

 

Et les couleurs émergent

arc en ciel parfait

des rayons de la terre

 

Partager cet article
Repost0
22 février 2018 4 22 /02 /février /2018 10:59
Regard

Il arrive qu’un visage

Vous confie son regard

pour approcher le temps

Partager cet article
Repost0
15 février 2018 4 15 /02 /février /2018 10:20
Aux abords de la plage

Le ciel un peu voilé

masque les contours des arbres

aux épaules voutées

soudain sous cette charge

la lumière se déploie

aux abords de la plage

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2018 4 08 /02 /février /2018 13:15

La tristesse, c’est les larmes
que le ciel n’a pas laissé couler...

Partager cet article
Repost0
1 février 2018 4 01 /02 /février /2018 14:37

Vient toujours le moment où l’on se demande pourquoi l’on écrit ? Est-ce que ce que l’on raconte va intéresser quelqu’un ? Bien sûr vous avez pensé arrêter, vous occuper d’autre chose, et puis il y a la vie qui continue avec ses chroniques journalières.  Il y a le son d’une musique dans la rue que l’on entend soudain, en se demandant ce qui va apparaître, un petit orchestre qui déambule dans la rue, et vous vous demandez : combien de musiciens, quels instruments ? Vous patientez, vous tendez l’oreille, vous vous hissez sur vos pieds pour guetter et pour finalement vous apercevoir qu’il s’agit d’un chariot qui bringuebale sur les pavés, poussé par un homme qui en joue, mais cela vous ravit, vous enthousiasme, vous transporte,  et vous avez envie de le partager, comme les autres bruits de la rue ce soir du 31 janvier, une conversation amoureuse sur un portable, les rires étouffés de ces amies qui s’amusent, et tous les autres sons de la ville que vous traversez en marchant tranquillement, un soir de pleine lune extraordinaire, en scrutant votre vie ordinaire ….

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2017 7 31 /12 /décembre /2017 11:41
La vie

Les nuages se précipitent pour saluer la nuit...

 

Le ciel se met en fête

pour saluer la vie... 

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2017 7 17 /12 /décembre /2017 11:38

Seuls, les fidèles

empruntent

les jardins désertés de l’hiver…

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2017 5 15 /12 /décembre /2017 10:34
Qui est parti ?

Qui est parti ?

Est-ce toi ?

Est-ce moi ?

Est-ce le toujours

qui traquait dans les songes

le signe de l'amour ?

Est-ce le souffle du vent

qui cherchait en tous sens

les vertus des courants ?

Est-ce la rage du printemps

décidé de poser

ses couleurs en tous sens ?

Est-ce le fil du ciel

sur lequel nous tenions

équilibristes amants

ou est-ce l’horizon

qui reculait toujours

plus loin ?

Qui est parti ?

Et quand ?

 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2017 4 14 /12 /décembre /2017 10:58

Les lumières de l'hiver étouffent les bruits du jour

Partager cet article
Repost0