Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 13:29

 

Quand tu t’émerveilles, tu ne portes pas de jugement. En cela résident la beauté et la jeunesse (éternelle) de l’émerveillement.

 

 

Nicolas Dieterlé


Extrait de : « La pierre et l’oiseau »

Editions Labor et Fides

Site : www.pierre-et-oiseau.fr

Partager cet article
Repost0
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 08:20

Ciel 2 

 

 

Une lumière passe dans le ciel

Suivie d’une ombre

Nuage

Ailes et vents tournant

Au détour d’un courant

Qui passe

Et s’étend

Une ombre dans le ciel

Passe et s’étend

Entre autres différente.

 

 

***

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 14:40

 

 

photo Olivier bouton et goutte d'eau

 

 

Au plus près de ton cœur

Les notes sont

Le silence luit

Le vent se lève

Les souffles songent

Les erreurs plongent

Au plus près de ton cœur

Le rythme bat

Les autres là

Tout contre toi

Les gestes vrais

Les pas sans heurt
Au plus près de ton cœur

Les portes s’ouvrent

Les murs s’abattent

La lumière point


Au plus près de ton cœur

Tu resteras

Debout.

 

***

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 12:42

  

Il faut savoir qu’en cas de vol de votre portable, tous les messages rassurants vous sont envoyés, avec la démarche à suivre et le temps imparti pour que tout rentre dans l’ordre, un mois maximum est-il écrit. Bien. Sauf que l’on ne vous précise pas que c’est à vous de payer les communications émises par votre voleur, même si vous avez fait votre déclaration et opposition dans les délais et en bonne et due forme, et même si ces communications ont été émises après l’accusé de réception de l’opérateur.


On se demande alors : mais que font-ils donc de cet argent pendant ce temps et à quoi sert la déclaration de vol ? Les opérateurs manquent-ils vraiment d’argent ? La banque leur refuserait-elle deux ou trois semaines de trésorerie ? Telle que le particulier (sans aucun doute plus aisé…) devrait se débrouiller pour que l’opérateur nécessiteux ne manque de rien…

 

Pourrait-on même supposer dans le pire des cas toutes sortes de communications fictives, et interlocuteurs fantômes, rien que pour avoir un fond de roulement à placer en bourse... Mais peut-être, là, j’exagère …

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 10:04

 

photo Olivier fleur jaune floue*

 

Rester sur un sourire
Une parole aimante
Rester
Voler sur un souvenir
Un regard léger
Voler
Rester sur une parole
D’amour et d’amitié
Rester
Sur une présence douce
Un moment partagé
Chasser
La haine, la calomnie
Les idées arrêtées
Mais
Seulement
Aimer.

 

 

***

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 09:11

 

Recueillir les gouttes du présent comme une étincelle de lumière.

 

***

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 10:09

 

 

 

Le vent

Circulaire

Frappe les arbres

Ouvre le ciel

Gris

En bleu

Nous pousse

Hors des limites

Du temps.

 

 

***

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 08:13

 

Plus haut

Plus haut

A l’assaut du ciel

Blême

Plus haut,  plus haut !

Les tours se prennent

Pour des îles

Des idylles

Avec ?

 

Argent jeté

Tout en haut

Des fenêtres

A la barbe de ceux

Qui sont tout en bas

Bien au ras de la terre

Et couchés sur le sol.

 

***

Partager cet article
Repost0
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 10:17

  fleur rouge et points OL

  Photo : Olivier Lecointe

 

 

Et la guerre et la lutte pour y chasser le doute

Les membres déchirés pour y pleurer le sang

Le cahot et la peine qui nous mènent au néant

 

Et un sourire d’enfant, éternel, grandissant…

   

La tempête et les larmes, les portes d’un ouragan

Les maisons qui s’envolent, des éclairs, des torrents

Un orage sans fin ni pitié, ni semblant

 

Et un nuage clair, dans le bleu, éclatant…

   

Des idées, des discours, des sanglots, des critiques

Des dialogues de sourds, des épreuves des supplices

Des tortures et des cris ou de sombres pupitres

 

Et le silence devant, l’amour incandescent…

 

Et des lianes tueuses des forêts dévastées

Un marché bien étrange du mal que l’on y fait

Moqueuses et vengeresses de notre ultime faiblesse

 

Et un arbre déplie sans s’en faire, ses caresses…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 10:57

 

Penser son coeur, c'est panser son coeur...

Partager cet article
Repost0