Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2021 3 28 /04 /avril /2021 10:06
Danseur

Aujourd’hui j’ai vu un homme braver la mer en furie, surfer sur les vagues, faire des sauts en plein ciel, le corps tendu vers une sorte de parachute, et j’ai pensé que c’était une des plus belles manifestations du mouvement, quand l’élément fait partie du corps, en un seul élan, relié à son cœur comme à une fleur qui s’ouvrirait au soleil.

Partager cet article
Repost0
10 avril 2020 5 10 /04 /avril /2020 10:23
Il est temps...

Il est temps

de regarder le ciel

bleu

courir sous les nuages

Il est temps

de voir que le soleil

signe

les élans de la terre

Il est temps

de plonger dans les yeux

clairs

d’un sourire capté

Il est temps

de contempler la voie

unique

une en ses multitudes

Il est temps

de chasser les démons

issus 

de l’invisible peur

Il est temps

d’honorer tous les vents

contraires

témoins et solidaires

Il est temps

de goûter l’océan

amoureux

des caprices des mers

Il est temps

de retrouver enfin

le sens

de la joie essentielle.


 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2019 1 02 /09 /septembre /2019 09:40
Les flambeaux du soleil

 

Les flambeaux du soleil

s’exilent au creux des arbres

décalent le doré

sous les arches des ponts

pour allumer soudain

l’aquarelle des nuages

gris 

 

Devant les quais s’exercent 

les bouches impatientes

les chants ne sont pas rares

en ce soir de juin

Ils sont nombreux, assis

ils boivent à la vie

Le rouge s’est surpris

à couler dans les verres

et les yeux qui pétillent

ensemble se confondent

aux reflets de la Seine

qui traîne

et songe…

 

La guitare se cogne

sur les doigts impatients

les regards s’envolent

de ce soir en folie

Ils sont nombreux et suivent

leurs paroles et leurs yeux

ou ils sont deux seulement

à se regarder vivre

sans poser une main

impatients ils s’enivrent

de cet instant subtil

La fête était 

une île…

 

Extrait de "Au delà des sens", ed. Unicité

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 août 2019 1 12 /08 /août /2019 10:57
 AU PRESENT

Il arrive parfois

que l’on s’envole un temps

hors de notre présent

Les souvenirs qui hantent

ou l'avenir qui chante

le jour s’y perdrait

à secouer la tête

pour dire oui

pour dire non

à chercher le parfait

Les hommes sont ainsi faits…

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2019 7 07 /07 /juillet /2019 06:25
FRANCHIR L'INCONNU

Franchir l’inconnu

ignorer ses limites

Partir

sur les sommets 

Provoquer les oiseaux

aux multiples aigus

S’inspirer de leur vol

entendre battre le sang

à chaque souffle du vent

Et respirer

le ciel

à même le sol…

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2019 7 17 /02 /février /2019 10:37
RÊVES

Sur les courants de l’eau 

les rêves sont décents

en suspend dans les flots

ils s’offrent un voyage

arrondis sur la pierre

ou moirés de l’eau bleue

ils voguent sans souci

du sort qui les attend

sous le vent, sans amarres

et au fil du temps…

 

 

Extraits de « Au-delà des sens », ed. Unicité

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2019 7 27 /01 /janvier /2019 12:35
2019 ?

Un volet qui se ferme

Et un autre qui s’ouvre

La marque de notre temps

S’inscrira dans le cœur

Espérant la douceur

Comme un voile de mariée

Qui flotte transparent

Sur les jours à venir

 

Le crépuscule est rouge

Et l’aube incandescente

Dans un frémissement d’aile

Appelant le soleil

 

L’incessante échappée

De l’amour à construire

Mouvements éternels

A caresser les rêves

Les gestes et puis les mots

Pour construire la naissance

D’un autre nouveau monde…

 

Partager cet article
Repost0
28 août 2018 2 28 /08 /août /2018 19:10

Et pourtant les fleurs rouges sont toujours aussi belles dans le soleil couchant….

Partager cet article
Repost0
24 juin 2018 7 24 /06 /juin /2018 18:55
Yves Klein Antropométrie sans titre 1960

Yves Klein Antropométrie sans titre 1960

 

Les corps arrivent

se meuvent

bleu

à mesure de l’approche

des pas

patients

vers eux

rencontre 

 

les empreintes 

sont danse

au coeur du mouvement

des oiseaux 

les entourent

à peine perceptibles

leurs ailes se décorent

au moindre battement de cil

ou léger papillon

quand le bleu se diffuse

intense

extérieur 

intérieur

sans un son

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 juin 2018 4 14 /06 /juin /2018 18:37
la mort

En mémoire d'Eric Meyleuc

 

Parfois le corps nous pèse

parce que celui d’un autre

s’en est allé déjà

Parfois le corps nous pèse

embarrassé qu’il est

empêtré dans la peine

d’une perte soudaine

La mort creuse son lit 

jusqu’en dedans nos voix

le linceul se déploie

un voile qui s’allie 

aux pensées qui le voient

encore et toujours là

La peine sait s’étendre

comme une insulte vaine

qui sait tisser le drap

recouvrir en éclat

d’instant

une existence pleine

 

Ne pas voir les ombres

ne sentir que le temps

qui effleure une seconde

la mort et puis s’en va…

 

Partager cet article
Repost0